REGLEMENT

1. INTRODUCTION

a. Objectifs

Nous voulons développer le partage entre pilotes, gage de convivialité et également d’émulation et de progression par une compétition longue construite sur un nouveau format.

Il existe de bons voire de très bons pilotes sur tout le territoire français qui peuvent donner l’envie et les moyens de progresser à des groupes de pilotes locaux, un réservoir de pratiquants qui ne demandent qu’à être accompagnés dans leur progression notamment par la compétition.

Nous sommes convaincus que le meilleur environnement actuel pour développer les valeurs collectives dans la compétition réside dans les équipes de ligue. Ce phénomène collectif se produit également dans les clubs, les CDVL, les structures d’entraînement fédérales ou les équipes privées qu’on peut retrouver en Coupe du Monde.

L’entraînement est basé sur la répétition et le volume. De nombreuses structures organisent déjà des semaines d’entraînement. Cette compétition sera un rassemblement d’équipes de pilotes, compétiteurs confirmés comme amateurs.

Nous créons donc le Trophée des équipes.

b. Epreuve

Dans le but de nourrir le goût et la motivation des pilotes de compétition, nous voulons promouvoir des compétitions orientées sur la distance qui permettent de mieux utiliser le potentiel de vol de chaque journée volable.

Une épreuve d’une semaine est un format long qui favorise un meilleur apprentissage pour les pilotes et une meilleure gestion de l’aléa météo et est également intéressant pour le retour sur investissement des pilotes.

c. Concept

Le Trophée des Équipes poursuit deux objectifs :

  • promouvoir l’esprit d’équipe en compétition
  • un retour du vol “libre” en compétition

Pour cela, le Trophée des Équipes recourt à des moyens simples :

  • Récompenser et promouvoir en priorité le résultat des équipes de pilotes
  • Récompenser en second l’exploitation des conditions aérologies du jour

2. ACTION ET ACTEURS PARTICIPANTS

a. Inscriptions

L’épreuve est inscrite au calendrier Sport de la FFVL.

Les participants à cette compétition sont des groupes de 4 pilotes formés librement en équipe. La compétition accueille 100 pilotes, soit idéalement 25 équipes de 4 pilotes. Chaque équipe portera un nom, typiquement son département, sa région ou son sponsor. Les inscriptions individuelles se font sur le site de la FFVL. Dans la zone de saisie libre, chaque compétiteur renseigne le nom de son équipe.

Tous les niveaux de pilotes sont acceptés. Cependant, chaque équipe dispose d’un capital de 1900 points au maximum en sommant les points au Classement Permanent de ses pilotes (arrêtés au 1er janvier de l’année).

475 points en moyenne par pilote inscrit et présent (cela permet de constituer des équipes de pilotes en sport, car le 100ème au classement a environ 475 points FPRS, sans fermer la porte aux pilotes non prioritaires)

b. Compétition

Parmi les pilotes de chaque équipe un « capitaine » sera désigné pour assurer le relais de communication avec l’organisation et la Direction d’Épreuve.

Chaque groupe est autonome pour monter au décollage et assurer la récupération de ses pilotes (sans oublier que la manche libre donne un bonus au bouclage). L’organisation ne propose donc pas de récupération officielle mais disposera néanmoins de navettes pour assurer la sécurité. Elles seront positionnées à des points clés, leurs positions seront données aux pilotes lors du briefing de chaque manche. Les pilotes décident librement et individuellement de leur décollage, de leur manche et de leur parcours. Ils gèrent ainsi une grande partie de leur sécurité.

Les pilotes peuvent préparer leur vol en équipe, voler en équipe, gérer les récupérations en équipe, débriefer en équipe, et plus si affinités. Chaque équipe a la liberté de recourir à un chauffeur de navette.

Tous les pilotes doivent être sur la fréquence pilote donnée au briefing par le DE.

3. DIRECTION D’ÉPREUVE

a. Briefing

Le Directeur d’Épreuve conduit un briefing général la veille ou le matin de la 1ère manche (le samedi pour le dimanche).

Le Directeur d’Épreuve fait un premier briefing quotidien, chaque matin à heure fixe, au PC Course, vers 9h ou 10h selon le site, dont l’objet est :

  • Remise d’un prix à l’équipe gagnante de la veille.
  • Donner les informations météo.
  • Décider si la journée est volable ou pas.

b. Manches

Soit dans le premier briefing matinal, soit dans un second briefing un peu plus tard sur le décollage, le Directeur d’Épreuve définit le type de manche :

Les manches sont des Temps Minimum ou des Manches Libres. Il est exposé clairement aux pilotes dès les inscriptions que le recours à une Course au But sera exceptionnel.

La distance à parcourir dans le cas d’un Temps Minimum, la zone d’évolution dans le cas d’une Manche Libre, seront aussi grandes que possible.

Autorisation ou non de redécollage dans la fenêtre à définir. Le Directeur d’Épreuve définit également les horaires de manche :

  • Ouverture le plus tôt possible de la fenêtre de décollage (10h30 ou 11h), éventuellement fermeture pour question de sécurité sur le décollage
  • Horaire de start très proche de l’ouverture de la fenêtre de décollage
  • Horaire de fin de manche (2h avant le coucher du soleil pour organiser d’éventuelles recherches)

c. Sécurité

Le pointage au décollage est indispensable. L’utilisation de balises de suivi en temps réel est hautement souhaitée (nous allons étudier la possibilité d’en fournir une aux pilotes).

Une fois les pilotes en l’air le Directeur d’Épreuve peut décider d’un stop de manche, a priori uniquement en cas de danger généralisé (CB, vent). Le Directeur d’Épreuve mettra l’emphase sur la sécurité et la responsabilité individuelle des pilotes étant donnée leur dispersion sur une large zone géographique, responsabilité partagée avec le rôle de capitaine d’équipe.

4. CLASSEMENT ET RÈGLEMENT

a. Principe

Le principe général de promotion et affichage prioritaire du classement collectif (par équipe). Dans cette compétition chaque pilote a bien entendu un résultat individuel, d’ailleurs il sert à déterminer le résultat de son équipe. Cependant la motivation et la communication doivent être centrées sur le classement par équipe.

b. Classements individuels

– Scoring individuel par manche

Cargol est nécessairement l’outil utilisé pour le scoring des manches. Il convient de se reporter au règlement de la FFVL pour en comprendre les formules de calcul utilisées.

Les points individuels obtenus par manche sont rentrés dans le Classement Permanent de la FFVL. Les points individuels par manche sont également utilisés dans le classement Sport National de la FFVL et dans les classements régionaux en fonction de leur mode de calcul particulier.

– Classement général individuel

Le classement général individuel est évidemment la somme des points obtenus par manche pour chaque pilote mais il n’est pas l’objet de cette compétition.

c. Classements collectifs

– Scoring collectif par manche

Dans l’idée de favoriser le vol en coopération et l’esprit d’équipe, le résultat de la manche est calculé à partir des points du deuxième et du troisième pilote de l’équipe.

– Classement général collectif

Très simplement, le classement général par équipe est établi sur la somme des résultats quotidiens de l’équipe, sans discard.

FacebookTwitterGoogle+Print