A la base on devait s’appeler les S&L comme Saône-et-Loire parce qu’il devait y avoir des pilotes de toute la Saône et Loire (et surtout la crème des pilotes de ce fameux département réputé pour la qualité de ses vols). Au final on a récupéré 4 pilotes du même club (Cluny s’envole de Saône-et-Loire) qui sont connus pour faire des tas à chaque compétition. Le taux de bouclage de manche est tellement faible que les statistiques qui en découlent sont à la portée d’un enfant de 5 ans.

Comme le principe ici semble différent des autres compétitions, on pourrait imaginer de choisir un parcours simple pour être sûr de rentrer au bercail par les airs. Mais c’est sans compter sur nos habitudes de vol, le merveilleux département dont nous venons est peuplé de pilotes qui restent en l’air à 20 m/sol pendant 3 heures dans du 0,4 m/s sur le même site sans se lasser. La perspective de prendre entre 6 m/s et 10 m/s régulièrement nous rend super prudents (pour pas dire trouillards).

Au final, on se contente de très peu, c’est ce qui nous rend si sympathiques (sans modestie).