Je vole depuis août 2006, comme plein de parapentistes je pense parapente un peu de manière addictive. Après presque 10 ans, je commence à mûrir, j'arrive à pas être trop frustré quand les potes sont en l'air et que je dois rester au sol. Je m’étonne moi-même de rester assez calme. Je suis habitué à voler dans du tout petit, voler dans les Alpes du Sud en juillet est plus pour moi une phase d’apprentissage qu’autre chose (même si je connais un peu en automne pour m'être vaché à Lambruisse où il y a du super miel). Sinon je suis content d'être à Saint-André, ya moyen de manger de la bonne charcuterie.